C’est quoi, L’ETHIQUE, pour un maire? Les 17 ENGAGEMENTS de Jacques-André Schneck

Que n’a-t-on parlé de moralisation de la vie publique, c’est à dire politique, aucours des dernières§des années!

Nul doute qu’il existe une forte demande citoyenne en cette matière. Nul doute que le discrédit de la ontique et des politiciens soit largement dû aux excès de certains de ces derniers – pas tous -, au déficit de déontologie, d’éthique, c’est à dire en un mot simple de morale. En particulier dans la relation « incestueuse » entre politique et argent. Et bien au delà de la stricte légalité, cette excuse minable des pervers confondus. Car la morale en vie publique ne se met facilement dans la Loi, elle est affaire de personnalité, de force de caractère, de détermination.

Nous voici donc aux Municipales. et voici qu’une fois encore, les candidats déclarés secrépartissent spontanément  en deux grandes catégories à cet égard, avec trop souvent la triste passivité des médias, qui devraient les challenger davantage: d’une part – majoritaire – les « silencieux » ou « discrets », d’autre part les auteurs de vains blablas, de vagues promesses qu’ils auront oubliées dès leur éventuelle élection.

Mais à BIARRITZ ON T’AIME! 2020, on n’est pas comme cela. 

C’est pourquoi nous vous présentons aujourd’hui LES 17 ENGAGEMENTS QUE Jacques-André Schneck PREND SOLENNELLEMENT DEVANT LES BIARROTES ET LES BIARROTS AU CAS OU IL SERAIT ELU MAIRE DE BIARRITZ:

ENGAGEMENT  1. Instaurer un éthicien municipal

Personnalité extérieure, indépendante, à la compétence incontestable. Désigné dans le mois suivant l’élection sur appel de candidatures.

Il peut être assisté d’un comité d’éthique composé de citoyens désignés sur le modèle des jurés d’assises.

Il aurait un droit d’accès total à tous les dossiers. Il s’autosaisirait.

Ses avis seraient publics.

ENGAGEMENT  2. Etablir une charte d’éthique municipale

Dressée dans les trois mois de l’élection avec la collaboration de l’éthicien.

Publique. Recueil des commentaires citoyens pour amendement éventuel.

Signée pour engagement par tous les élus ET tous les fonctionnaires en responsabilité.

ENGAGEMENT  3. Maire, Jacques-André Schneck renoncer à toute indemnité (ou une partie – lien à établir clairement avec les remboursements de frais)

ENGAGEMENT  4. (pour tous les élus) Interdiction de tout cumul de mandats dérivés rémunérés (un seul par élu)

ENGAGEMENT  5. Aucun « proche » (à définir dans la charte) d’un élu ne bénéficiera d’un quelconque avantage, contrat, emploi, priorité, du seul fait de cette proximité.

ENGAGEMENT  6. Donner aux adjoints de vraies délégations, négociées, écrites et publiques, leur permettant une réelle liberté d’action et de décision, en contrepartie d’une vraie responsabilité devant le maire, le conseil et la population

ENGAGEMENT  7. Supprimer les actuelles « réunions de majorité » (associer l’opposition à toutes les préparations de décisions)

ENGAGEMENT  8. Proposer au moins un poste d’adjoint à l’opposition

ENGAGEMENT  9. A la fin des séances du Conseil municipal, donner la parole aux citoyens présents. Rendre compte de leurs interventions dans les procès-verbaux. Répondre à leurs éventuelles questions, au besoin en différé par écrit, publier questions et réponses.

ENGAGEMENT  10. Tenir régulièrement des réunions publiques pour informer les citoyens des projets de la municipalité, leur en donner les tenants et aboutissants AVANT que les décisions définitives ne soient prises, avant les enquêtes publiques lorsque celles-ci sont nécessaires. Recueillir les réactions, prouver une forte volonté d’écoute, expliquer clairement les raisons des choix d’intégrer ou non les suggestions.

ENGAGEMENT  11. Appliquer avec un soin tout particulier et une forte publicité ce processus 10 à tout cas de projet qui n’aurait pas été explicitement mentionné au programme de l’élection. Exposer les changements de contexte éventuels, les raisons des projets nouveaux.

(Ardente obligation de respecter le programme sur lequel on a été élu sans pour autant en être totalement « prisonnier », mais grande transparence sur les renoncements et les ajouts)

ENGAGEMENT  12. Ne réaliser aucune enquête d’utilité publique pendant l’été.

ENGAGEMENT  13. Fournir immédiatement et sans attitude dilatoire tout document administratif à tout citoyen qui le demanderait (ou lui donner les moyens de le consulter à loisir) dès lors qu’il n’aurait pas été classé PREALABLEMENT comme non communicable par la CADA.

(Nota : Applicable à tout document d’une SEM locale).

ENGAGEMENT  14. Recourir au referendum municipal sur les trois ou quatre sujets du mandat les plus importants pour l’avenir de la Ville.

ENGAGEMENT  15. (Maires, adjoints, coseillers délégués) Ne jamais accepter de recevoir ou rencontrer un agent économique quelconque hors la présence de plusieurs témoins, élus, fonctionnaires, éthicien ou membre du comité d’éthique.

ENGAGEMENT  16. Publier sur le site de la mairie et dans le magazine municipal tous les rendez-vous du maire, des adjoints, des conseillers délégués en rapport avec leurs fonctions.

ENGAGEMENT  17. Mettre en place, dès le lendemain de l’élection, un plan de formation des élus et des fonctionnaires sur les risques juridiques, notamment pénaux, qu’ils sont susceptibles de prendre dans leurs fonctions.

 

Peut-on être plus clair et plus complet?…

 

Catégorie(s) :

Commentaires

Une réponse à C’est quoi, L’ETHIQUE, pour un maire? Les 17 ENGAGEMENTS de Jacques-André Schneck

  1. Jean-Yves VIOLLIER dit :

    17 points clairs et précis, et qui seront tenus je n’en doute pas un instant, après tous les attentats démocratiques qui ont caractérisé le mandat du tandem Veunac-Lafite, voilà qui donne de l’espoir.
    Biarritz a besoin d’une rupture profonde avec ses mauvaises habitudes de copinages et coquinages systématiques.
    JY Viollier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.