Aimez-vous Kléber, la « cité du cimetière » ? Quid pour Aguiléra ?

Le nouveau quartier Kléber de Biarritz a commencé d’exister… Ballade photographique.

Est-il, sera-t-il réussi? Est-il digne de Biarritz 2019 ?

Comment dire ? Pour moi, un quartier réussi, c’est un quartier que tout le monde a envie de visiter, même si on n’y habite pas.

Ce que j’y aime :

  • l’école de danse ;
  • la conception de certains espaces verts entre les immeubles.

Ce qui m’attriste

  • l’architecture sans âme et sans ambition d’inscription dans son époque… qui connaît les tout récents quartiers « écolos » de Hambourg ? J’aurais fait quelque chose comme cela… ici, trop de murs blancs, pas assez de verre ni de végétalisation ni d’eau, ouvertures riquiqui…platitude des volumes et exclusion de toute verticalité… des cubes blancs juxtaposés…
  • mauvaise conception ombres/ensoleillement : trop ou pas assez de l’un ou l’autre selon les endroits ;
  • la placette vide, sans vie, pas avenante, trop minérale, sans assez de verdure ni bancs ni eau ni fleurs ni jeux d’enfants ni « pétanquodrome » ni rien pour donner envie d’y être ;
  • les locaux vides destinés aux commerçants : viendront-ils? Restaurant, bar ?

Ce que je déteste

  • les bagnoles « à pétrole » déjà partout en surface et les deux roues « à pétrole » qui envahissent déjà les trottoirs dans le désordre ; rien de ce genre dans l’exemple hambourgeois cité ;
  • les cheminements piétons ubuesques et mal commodes tout le long de la voie traversière le long du cimetière, interrompus par les trémies de parcs souterrains ou des zones vertes mal placées et obligeant à traverser plusieurs fois ;
  • le parti pris d’étroitesse étriquée de cette voie traversière à chaussée unique où passent bus et poids-lourds ; mauvaise prétendue réponse à l’exigence de sécurité, surtout avec tout ce stationnement de surface et ces passages piétons ; un petit terre plein central fleuri et vert en aurait fait un petit boulevad urbain traversier sympathique et sécurisant, avec bien sûr la limitation à 30 km/h ;
  • le ridicule, mal commode et dangereux petit rond-point devant l’entrée du parc souterrain à la limite de la bretelle Augusta.

Ce dont je doute très fortement : la pertinence de l’aménagement en cours de la bretelle Augusta…Va-t-il constitue un vrai raccordement du quartier au centre ville ?

En la matière, la critique est facile, et l’art difficile. Certes. Mais les concepteurs de ce quartier me semblent avoir totalement manqué de vision. Il risque de rester un quartier dortoir périphérique banal et sans vie. Bien peu digne de son époque. Une « cité » comme on n’en fait plus, avec un peu plus de « standing », mais sans personnalité. La « Cité du Cimetière »?

Pourvu qu’on puisse voir les choses tout à fait autrement pour le futur nouveau quartier Aguilera !

C’est la municipalité élue en 2020 qui en décidera. L’enjeu est majeur. La problématique est plu complexe à cause du pôle sportif.

Mon option : Un grand concours global d’idées d’urbanistes et d’architectes, d’écologistes, d’artistes, de poètes, avec un cahier des charges précis, sélection d’équipes obligatoirement pluridisciplinaires, sélection des trois meilleurs projets les plus différents, consultation des Biarrots par referendum local.

Catégorie(s) :

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.