Pas eux !

Comme l’ensemble des Français, la 6ème circonscription des Pyrénées atlantiques s’est honorée de rejeter l’insoutenable Fillon au premier tour, puis l’abject FN au second.

Maider Arosteguy a confirmé avec force jusqu’à la veille du premier tour son soutien inconditionnel et « sans état d’âme » à Monsieur François Fillon.

Rappelons que l’on pourrait éventuellement la considérer comme une centriste défroquée, puisqu’elle était membre de l’UDI jusqu’en 2016.
C’est d’ailleurs ce qui lui avait permis d’être élue co-conseillère départementale aux côtés de Max Brisson, aux termes d’une alliance alors claire entre LR et l’Udi.

Même si une partie de l’Udi, dont la direction nationale, a un moment soutenu Fillon, on se demande comment une centriste authentique a pu le faire jusqu’au dernier moment!
Fallait-il alors rejoindre LR pour être cohérente?
Pas du tout, c’était un pur calcul d’ambition personnelle, car, foin de convictions, elle ne voulait qu’une chose: une investiture pour les législatives, qu’elle avait compris qu’elle n’obtiendrait jamais de l’UDI, mais qu’elle obtiendrait peut-être de LR si Fillon gagnait la primaire, et compte tenu de ses complicités internes.
Le pari fut gagné, car Fillon et sa bande de réacs, enivrés de la victoire à la primaire, loin de vouloir montrer leur volonté de rassemblement de ce qui aurait pu rester une famille politique unie, ont pris soin de ne désigner, pour l’essentiel, que leurs partisans inconditionnels dans les circonscriptions de députation.
Évidemment, les révélations du début de l’année sur Fillon furent un tsunami dans la petite stratégie de Maider Arosteguy, d’ailleurs totalement manipulée par un entourage immédiat dont la place serait sans doute au delà de la frontière avec l’extrême-droite, ce qui n’est pas dans son cas le moindre des paradoxes. Encore que….Max Brisson ne disait-il pas publiquement, lors de la campagne des départementales, qu’entre elle et lui, et selon les discours, on se demandait parfois qui était de droite et qui était du centre? Rions!…

Éventuellement, mais non. En réalité, Maider Arosteguy n’est de nulle part en termes de convictions poltiques. Elle n’est qu’une statuette de Pygmalion.
Mauvaise perdante et enfant gâtée, pendant le débat d’entre deux tours, entre Macron et Le Pen, notre brillante candidate publie sur les réseaux sociaux des photos de sa présence à un spectacle de danse du chraismatique Malandain! Pour une candidate à la fonction parlementaire, il fallait oser!
À aucun moment elle ne prend position sur ce second tour, elle qui voudrait être députée de la République!
Fillon lui-même ne disait-il pas en son temps qu’entre un FN et un socialiste, il choisirait le moins sectaire? Elle est bien bonne! Maider, elle, ne choisit pas!

Et cette mascarade avec MAM, celle dont plus personne ne veut dans le personnel politique, ni ici, ni en France, mais qui vient prétentieusement lancer la campagne de Maider en proclamant qu’elle lui « passe le flambeau »!
Mais quel flambeau? Au nom de qui, de quoi?
Certainement pas du gaullisme!
Comme si il n’y avait pas eu une certaine défaite emblématique en 2012 dans cette circonscription, face à Sylviane Alaux!
Remarquez, cela n’avait pas empêché notre Maider, au moment des investitures LR, d’aller, de notoriété publique, se prosterner devant Bayrou, pour obtenir je ne sais quel « nihil obstat », à un moment où l’on pouvait penser que celui-ci pouvait encore avoir quelque influence sur la diaspora filloniste! Cela a pu être le cas….

Tout cela ne démontre en aucune façon l’étoffe et la carure requises pour un parlementaire, ou alors, ce serait façon 3ème ou 4ème République…

Henri Levréro, quant à lui, ci-devant délégué de circonscription LR, ancien cerbère local de MAM, mais qui n’a pourtant appris que quelques heures auparavant la décision de celle-ci, incongrue s’il en était, de tenter une candidature présidentielle hors primaire (un plat ventre intégral), et qui en fut fort déconfit, a du tomber de l’armoire à se retrouver suppléant! C’est d’ailleurs lui-même qui l’annonce sur Facebook! Par quelle aberration perverse autant qu’incompréhensible Maider Arosteguy ne l’a-t-elle pas fait elle-même avec une adéquate solennité? Ce choix lui aurait-il été, d’une façon ou d’une autre, imposé?
Henri a aussi été de ceux, parmi les LR des P-A, qui se sont joints, au moins en paroles, à l’enthousiaste ralliement à Fillon, presse convoquée, de tous ces sarkozystes responsables départementaux (paraissant engager la fédération!), dès le soir du premier tour de la primaire de la droite et du centre! Bel esprit de démocratie interne, considérant comme tous ses comparses la candidature d’Alain Juppé comme nulle et non avenue!
Ce même Henri, ancien chaud partisan de qui? De Bruno Le Maire, on ne saurait l’oublier!, qui écrivait, au lendemain du premier tour de la présidentielle, sur sa page Facebook: « Je vais arrêter de tacler Macron, parce que ce ne serait pas responsable, et parce qu’après, j’aurai cinq ans pour le faire! ». Il n’a jamais écouté François Baroin? Lui non plus ne choisit pas! Et quel bel esprit de respect de la démocratie et d’humilité devant les décisions du peuple de France, quelle attitude constructive, pour un homme qui, lui, rappelons-le, n’a jamais obtenu le moindre mandat électif, malgré de significatives candidatures.
Et voici Bruno Le Maire, pour la campagne duquel il avait d’abord donné une totale énergie, ministre d’Emmanuel Macron!

Qui peut croire que ce tandem au mauvais pari amoral perdu pourrait apporter quoi que soit de positif comme députés des P.A. et plus particulièrement de la Côte basque?

Catégorie(s) :

Commentaires

Une réponse à Pas eux !

  1. Viollier Jean-Yves dit :

    Je partage totalement votre point de vue. À un moment l’homme, ou la femme, compte plus que la casaque qu’il revêt momentanément pour être élu. Sur ce que nous avons vu depuis le début de l’année, Maïder Arosteguy et Henri Levrero ne méritent vraiment pas d’être élus…. Pas plus que Vincent Bru, d’ailleurs!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.