Mobilité !

Si le prix du carburant a été la goutte d’eau faisant déborder le vase, c’est notamment parce que la mobilité est un problème encore très mal résolu dans notre pays, alors même qu’elle est un déterminant majeur de la vie de tous nos concitoyens, actifs, inactifs, malades, personnes âgées, handicapés…

Article du Figaro réellement visionnaire, passionnant et démonstratif, à lire et relire en totalité, disponible ici : http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2018/12/13/01016-20181213ARTFIG00351-gilets-jaunes-les-vraies-raisons-de-la-crise.php?fbclid=IwAR1ST374-i50_8F_YdYpjuAlmHNWlExjd0vZSuGCffuq1tsz7Cv33R49N44

On y comprend mieux beaucoup de choses.

Pêle-mêle et sans exhaustivité :

  • L’importance de la thématique multiforme de la mobilité (et donc du logement qui lui est lié) dans la problématique de l’emploi. Les Français sont peu et mal mobiles.
  • L’évidence du développement lui-même multiforme du phénomène « faux chômeur », puisque de nombreuses entreprises qui veulent embaucher n’y parviennent pas. « Trop de gens estiment que c’est leur travail qui doit s’adapter à leur vie et non l’inverse ». L’histoire du joueur de fléchettes est une caricature signifiante.
  • L’incurie de Pôle Emploi. Paradoxe positif des initiatives du département du Loir et Cher, excellentes sur le fond et qui ne visent qu’à en pallier les insuffisances…
  • La contre-productivité évidente du système du RSA. Aucune obligation ni devoir pour les ayant-droits, l’incitation au retour à l’emploi est beaucoup trop faible. Beaucoup « s’installent » dans l’assistanat sans contrepartie, vécu comme « confortable » et sécurisant alors que le retour au travail, même plus rémunérateur, demanderait des efforts et apparaît risqué, « le saut dans l’inconnu ». Les « profiteurs du système », aussi un sujet de révolte (légitime) des gilets jaunes…

Sur tous ces sujets, on ne met pas assez en exergue les comparaisons internationales. Qu’est-ce qui nous différencie vraiment de ceux de nos voisins qui ont moins de chômage ?

Je trouve insupportable dans une société qui se voudrait moderne et performante toutes ces offres d’emplois non satisfaites… Il faut s’attaquer à ce problème en priorité plutôt que d’accentuer le « traitement social du chômage ».

Dans la révolte gilets jaunes, on a surtout vu la revendication « pouvoir d’achat ». On a moins vu la contestation de l’injustice et de l’inefficacité du système d’assistanat sans contrepartie. Les deux sujets sont pourtant intimement liés. Il s’agit juste de la relation des Français au travail.

La mobilité en est l’élément structurant, le péché originel, le déterminant sociétal le plus majeur et cependant tellement négligé !

Catégorie(s) :

Commentaires

2 réponses à Mobilité !

  1. Hamel dit :

    Est ce que vous pensez que les taxis ont encore leur place sauf à créer des emplois qui sont d’ailleurs à la charge de ceux qui les crée. Quand je dis taxi je pense également à Uber. Je suis actuellement à Paris et je me dis si il y avait tous ces taxis en moins et un peu plus de bus avec des conforts différenciés et des temps moins longs pour certains,je suis persuadé que tout le monde y gagnerait avec moins de gaz carbonés et moins mal au portefeuille.

    • Jacques-André Schneck dit :

      Cher Monsieur,
      Je ne sais si votre quesion est générale ou locale.
      Je pense que oui, les taxis ont encore leur place dans nos systèmes de mobilité, eu égard à leurs souplesse et confort pour certains besoins.
      Mais aussi que les transports collectifs ont de gros progrès à faire.
      C’est le cas à Biarritz.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.